Cette page appartient au
La mémoire des maisons.
Cliquez ici pour plus d'informations »

La famille Sitges

1116 - 1306

L’actuel bâtiment de la mairie est l’héritier de l’ancien château de la ville. Le château de Sitges est documenté depuis le XIème siècle et, de 1116 à 1306, la châtelainerie était détenue par une même dynastie qui adopta le toponyme comme nom de famille.

Le châtelain est le petit noble, vassal d’un autre noble plus puissant, il lui doit obéissance et fidélité (vassalité). La châtelainerie était le territoire contrôlé par le châtelain, qui vivait des revenues juridictionnelles et des bénéfices des droits d’exploitation des terres qui appartenaient au château -dominicatura ou patrimoine allodial du château-.

La famille Sitges a hérité de châtelainerie des parents aux enfants, jusqu'à ce qu'en 1306 Agnès de Sitges l'ait vendue à Bernat de Fonollar.

Sitges et Campdàsens furent sous le domaine d’une même famille de 1116 à 1306. Avec Agnès finissait définitivement le lignage des Sitges et commençait celui des Fonollar.

La famille Sitges

1116 - 1306

L'actuel bâtiment de la mairie est l'héritier de l'ancien château de la ville. Le château de Sitges est documenté depuis le XIème siècle et, de 1116 à 1306, la châtelainerie était détenue par une même dynastie qui adopta le toponyme comme nom de famille.

Le châtelain est le petit noble, vassal d'un autre noble plus puissant, il lui doit obéissance et fidélité (vassalité). La châtelainerie était le territoire contrôlé par le châtelain, qui vivait des revenues juridictionnelles et des bénéfices des droits d'exploitation des terres qui appartenaient au château -dominicatura ou patrimoine allodial du château-.

Illustration de Josep Vidal, publiée dans http://sitgesplatjador.blogpot.com.es

Les premiers membres de la famille Sitges documentés sont Guillem Arnau (mort après 1116) et Ermessenda. Ce couple marié eut au moins un fils appelé Ramon Guillem, qui était châtelain de Sitges en 1131 et qui décéda probablement entre 1132 et 1144. Il se maria avec Mabília et ils eurent six enfants; Pere, l'héritier; Berenguer (1144-1147); Sança; Bernat; Guillem et Bertran de Provença.

Pere (1132-1181) se maria en 1147 avec Sança de Ribes, fille d'Arnau de Ribes. Le couple eut plusieurs enfants: Ramon I (1181-1222), qui hérita de la châtelainerie de Sitges et de Campdàsens, se maria avec Dolça, probablement avant 1185. Son fils Ramon II (documenté depuis 1215 et mort avant 1227) hérita de la châtelainerie de Sitges. Ramon II se maria avec Guillelma de Viladecols (morte après 1241). Le couple eut une seule fille, Dolceta, qui mourut jeune, et la châtelainerie de Sitges et Campdàsens fut héritée par le fils de Blanca (1214-1232), sœur de Ramon II et mariée avec Guillem de Viladecols. Blanca de Sitges et Guillem de Viladecols eurent Guillem de Viladecols qui en 1238 changea son nom de famille Viladecols pour Sitges, ce qui donna une continuité à la famille des Sitges.

Guillem de Sitges (avant Viladecols) se maria avec Sibil·la et ils eurent deux filles: Blanca et Agnès. Agnès (morte en 1308) dût hériter des châtelaineries l'an 1275 et elle les garda jusqu'à l'an 1306, quand elle les céda par achat-vente à Bernat de Fonollar. L'an 1274 elle était déjà mariée avec Berenguer de Fonollar (possiblement cousin de Bernat de Fonollar).

Sitges et Campdàsens furent sous le domaine d'une même famille de 1116 à 1306. Avec Agnès finissait définitivement le lignage des Sitges et commençait celui des Fonollar.


Bibliographie:
AD (2007). Història de Sitges. II. Època medieval. Fragments d’història núm. 7. Sitges. Ajuntament de Sitges.
Parés Corretger, Àngels (2002). Els Sitges, castlans del castell durant dos segles. Sitges. La Xermada núm. 28, agost.